– littérature

littérature

Petit bouton de nacre

Balaert-Petit bouton de nacre

Format 13 x 18 cm
96 pages

EAN 978-2954636283

Avec un carnet de curiosités couleur

 

PRIX DU ROMAN ADAN 2019  : organisé par l’association ADAN, ce prix est attribué par un jury de LIBRAIRES des Hauts de France.

Le mot de l’éditrice:

Hérémiti, Monique-Mohéa, Poéma… Trois générations de femmes, de 1947 à nos jours.
Deux univers : celui des pêcheurs de coquillages dans le Pacifique et celui des industries de Méru, « capitale de la nacre », dans l’Oise.
Le tout boutonné par un petit morceau de nacre qui va peser sur le destin de ces femmes passionnées, avides d’amour, de vérité et de liberté.
Avec sa plume subtile, malicieuse et sensuelle, Ella Balaert nous entraîne dans une saga familiale bien cadencée, aussi ronde et ciselée qu’un bouton de nacre.

On peut trouver ce roman en librairie   ou le commander en ligne (via le site de vos librairies indépendantes préférées ou sur  lalibrairie.com  Decitre, Fnac, Espace culturel Leclerc, Amazon) ou encore le commander directement auprès des Éditions Cours Toujours 

Réactions :

9 Novembre 2019, La voix du Nord :

« Ella Balaert a remporté le prix de la catégorie adultes, pour Petit Bouton de nacre. Une histoire « pleine de sensibilité et de sensualité », a résumé Hervé Leroy, qui rapproche les pêcheurs de nacre du Pacifique et les fabriquants de boutons de l’Oise. »

Octobre 2019, L’ivresse littéraire :

« Nous oscillons entre la chaleur du soleil, les parfums iodés de Tuamotu et le gris Picard… Entre les désirs et les réalités trompeuses. Entre les douceurs et les discriminations. Dans un entre-deux fait de remous, de ressacs, le cœur se laisse tantôt bercé, tantôt submergé par les vagues de cette saga familiale… Un roman tout en finesse »… la suite ici: http://www.livresselitteraire.com/2019/10/petit-bouton-de-nacre-de-ella-balaert-dun.html

Athénaïse Merriaux, Eulalie, octobre 2018  et Actualitté: :

« Quel joli texte ! A mots subtils et toujours dans la réserve, l’autrice épand le long de ses 96 pages les arômes capiteux et troublants de l’atoll des Tuamotu ou les odeurs de l’usine du Nord, acides.  » la suite ici : https://fr.calameo.com/read/004688368787539dda87a 

Elizabeth Chombard, (Coup de coeur) Le marais du livre :

« fiction courte au puissant pouvoir évocateur. Ce texte est une réussite littéraire… le destin de ces héroïnes vous poursuit longtemps… »

Yves Mabon, Babelio : https://www.babelio.com/livres/Balaert-Petit-bouton-de-nacre/1042499 :

« Fin et délicat, touchant et beau tout simplement (…) Comme à son habitude, Ella Balaert parle des femmes avec la grande tendresse qu’elle a pour ses héroïnes et que l’on ressent nous aussi lecteurs »  blog d’Yves Mabon

Sophie Gauthier,  sur Babélio

« Lumières et ombres, drames et joies, vie et mort, le roman d’Ella Balaert nous entraîne dans un fabuleux voyage (…). La structure circulaire du récit est malicieusement à l’image de ce petit bouton de nacre qui ouvre de multiples pistes interprétatives. Un roman tout en reflets subtils et en diaprures poétiques » . Sophie Gauthier

Annie-France Belaval, sur Lecteurs.com et Babelio

« Ella Balaert écrit avec sensibilité et justesse l’histoire de trois femmes malmenées par la vie… »

la suite sur Lecteurs.com

Post Scriptum:

31749673_1907472115951220_2511629134476607488_n

Très émue d’avoir reçu au courrier ces petits boutons de nacre encartés spécialement pour mon personnage de Monique / Mohéa par Christiane G, qui m’écrit l’avoir fait « en pensant avec émotion à toutes les dames dont c’était le 31598674_1909088559122909_765529576360116224_nmétier ». Ils proviennent d’une ancienne fabrique de Sainte Geneviève, dans l’Oise.

Auparavant, il y avait eu ce  cadeau de Mauricette P., au cours de ma résidence à la BDP de l’Oise sur le thème du travail féminin.