– littérature

Articles tagués “Illettrisme

En passant

Leitura furiosa

Retour de Leitura Furiosa à Amiens

Image

J’y ai passé trois jours avec un groupe d’enfants du voyage. On a fait connaissance, on a écrit un texte à partir du nom de leurs caravanes, des bouts d’histoires qu’ils ont inventés, des récits que je leur ai racontés, on a visité le Musée de Picardie, on a été dans la librairie de Stéphane (Pages d’encre) dépenser les bons d’achat qui leur avaient été offerts, on a partagé des repas, des moments de rigolade et d’autres plus sérieux, et le troisième jour, on a été écouter notre texte lu  par un autre groupe d’enfants sur la grande scène de la Maison de la Culture d’Amiens. Comme ils étaient fiers d’eux! Et moi aussi!

Puis on a écouté les autres textes, des autres groupes, puisque Leitura furiosa est une opération de vaste envergure qui rassemble plus d’une vingtaine d’écrivains, simultanément à Amiens et  au Portugal, autour du projet de lutter contre l’illettrisme ou l’exclusion.

Le titre de notre texte: « Contes voyageurs ».

 

 

 

ImageImageImage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Jeunesse

Cliquer sur les couvertures pour plus de renseignements sur les livres, pour lire la presse et voir l’accueil des livres par les lecteurs

                       La-lettre-déchirée-2012-(il                                                   

La Lettre déchirée (Flammarion)
Fait partie de la « Liste des lectures recommandées » par le ministère
de l’Education Nationale.  Vor la fiche de la DEGESCO ici: http://eduscol.education.fr/cid83185/liste-litterature-pour-les-collegiens.html%20?mddtab=23251&page=2
Stéphane, 13 ans, ne sait toujours pas lire et
le cache soigneusement, honteusement,
à tout le monde.
Mais il est difficile de garder longtemps un tel secret.

Quand on a dix-sept ans (Rageot)
Roman choral, qui raconte 10 mois dans la vie de 10 jeunes:
leurs envies, leurs espoirs, leurs rêves, leurs déceptions…

 Quand on a dix-sept ans

  Balaert, Les voiles de la Liberté - couvBalaert, Le pain de la Liberté, Gulf Stream -couv

Et toujours, les aventures de Jean Bellenfant  et de sa soeur Alix, à la veille de la Révolution française:
Les voiles de la Liberté et Le pain de la Liberté, aux éditions Gulf Stream.
8 septembre 2014: Après dix-sept années de chantier et quelques imprévus de
toute dernière heure, l’Hermione (ou plutôt, sa reconstitution à l’identique) a enfin
été re-mise à l’eau en port de Rochefort… L’Hermione: cethermione1-86c8dte superbe frégate, dirigée par le commandant de Latouche-Tréville, sur laquelle navigue
mon moussaillon de Jean aux côtés de
La Fayette et du docteur Philippe Malville
dans le roman Les Voiles de la Liberté, éditions Gulf Stream (2009, 158 pages)
J’aime tant imaginer qu’à son bord,
le  fantôme d’un gamin de quinze ans
est venu, le nez au vent, respirer l’air de la
liberté en glissant à Pierre, mousse comme lui
et son complice : “Alors, ça y est,
nous v’là embarqués de nouveau…”.
Comme en ce 10 mars 1780
Autres titres (épuisés), disponibles directement auprès de l’auteur (voir rubrique « Contact »)
Castagnette (Flammarion)
Pianissimo, Violette! (Flammarion)
Les passions de Johan (Lito)
Mais où est donc Marco Polo (Bastberg) 
Bisou du soir, bisou bizarre (Soc et foc)

 

 Balaert, Bisou bizarre, couvBalaert, Marco Polo, couvBalaert, Johan, couvBalaert, Castagnette (0)Balaert, Pianissimo, Violette! Flammarion, couv


Accueil – juin 2012

mai-juin 2012:

  Nouvelle édition de La lettre déchirée (éd. Flammarion jeunesse).

Nouvelle couverture, texte légèrement modifié: à (re)lire pour savoir, désormais, comment les autres enfants de la classe ont réagi en apprenant que Stéphane ne savait (toujours) pas lire, à 13 ans, en 6ème!

Illettrisme, secret, solitude et amitié…

6 juillet 2012, en l’arsenal de Rochefort: essais de mise à l’eau de la célèbre Hermione, reconstruite à l’identique!  Le chantier durait depuis 1997, initié par l’association L’Hermione-La Fayette. 7 septembre 2014: enfin, ça y est: L’Hermione quitte Rochefort.

Le site de  du chantier: c’est ici:

Quand la réalité rattrape la fiction, c’est très émouvant. J’ai reçu l’année dernière un mail d’une femme qui s’est présentée comme la descendante de Jean Bellenfant…. c’est-à-dire de mon personnage,  dont le nom m’avait été inspiré par une liste de marins ayant embarqué sur La Victoire. Un vrai mot, d’une femme réelle, dont l’ancêtre était mon petit mousse en papier encré!  C’était déjà troublant. Et voilà qu’à présent la frégate L’Hermione reprend le large…

J’aime tant imaginer qu’à son bord, le fantôme d’un gamin de quinze ans viendra, le nez au vent, respirer l’air de la liberté en glissant à Pierre, mousse comme lui et son complice : « Alors, ça y est, nous v’là embarqués de nouveau… ». Comme en ce 10 mars 1780, qui le vit s’embarquer auprès du jeune Marquis de La Fayette, colonel dans l’armée du roi de France et général-major dans celle des tout récents Etats-Unis d’Amérique.

Ella Balaert, Les voiles de la Liberté, éd. Gulf Stream