– littérature

sans catégorie

Contact

Pour me contacter, vous pouvez laisser un message, au choix:

– ci-dessous:

– ou par Facebook: ella.balaert@facebook.com

Merci et à bientôt!


Balaert, bisou du soir, bisou bizarre, Presse et Dessins enfants

« Manu adore les bisous, aussi bien les bisous-câlins de maman que le bisou-hérisson de papa… Un livre adorable, très joliment illustré » Encres Vagabondes, 2001

« La matérialisation des bisous au travers de dessins et d’associations de mots est une interprétation surprenante de la tendresse. Les bisous sont de petits personnages et tous les instants de douceur auxquels ils correspondent sont ponctués de jeux de sonorité. Un livre tout en douceur… ».  Jeanne Sicre, Nantes Livres Jeunes.

Quelques bisous bretons…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


E. Balaert, co-auteur R.Wallet, Les biclounes de l’Argilière

  Ella Balaert et Roger Wallet

  Les biclounes de l’Argilière, roman

  Broché

  223 pages

   Editions Mons ad Theram (2007)

   IBSN: 978-2-9529439-0-1

Résumé:

Décembre 2005 : la cité Jules Uhry de Montataire (Oise), construite en 1929,  disparaissait sous les coups des pelleteuses. C’est la mémoire de ses habitants que retrace ce roman, écrit à partir d’entretiens réalisés sur place.

On y suit, sur trois générations, les joies et les peines, les espérances et les difficultés d’une famille (imaginaire), dont l’histoire plonge au cœur des orages et des utopies du XXè siècle.

Presse:

« Ce livre relate l’histoire de la cité Jules Uhry, de l’installation des premiers habitants, en 1929, à sa destruction en décembre 2005. Le premier travail des auteurs a été de recueillir les témoignages des anciens habitants de cette cité. Les deux auteurs ont choisi « le souffle du roman », pour combler les imprécisions, les oublis, les absences de témoignages. C’est un album de famille dans lequel chacun  retrouvera le cher visage de son passé, car l’histoire appartient à tout le monde et chacun en est l’acteur ». Le Courrier Picard – Camille Bourguignon – 7 juillet 2007

«  De matière sensible, drôle et toujours émouvante, les deux auteurs ont tiré de ces témoignages un roman nourri de vraies tranches de vie. L’histoire est celle de Léon et de sa famille racontant leur existence dure mais solidaire. Un livre lumineux, qui réchauffe le coeur et replonge les lecteurs dans la vie de leurs grands-parents ou arrière-grands-parents, avec un sourire aux lèvres et une larme à l’œil. » A.H., Le Parisien, 16 décembre 2007

Galerie photos: la destruction de la cité, décembre 2005  (photos Ella Balaert)